12 millions de salariés gagnent moins de 843 euros par mois!

Publié le par JF

 En 1993, 8% des salariés touchaient le Smic, 16% aujourd'hui. Lorsque l'on sait que le PIB (produit intérieur brut) est en hausse constante depuis les années 1990, l'on peut affirmer que les inégalités entre riches et pauvres se creusent dans ce pays.
12 millions de salariés gagnent moins de 843 euros par mois.


Depuis les années 90, l’interim a augmenté de 130%, le nombre de CDD de 60% et les CDI de seulement 2%.


Plus de 7 millions de salariés perçoivent un salaire inférieur à 722 euros par mois et se trouvent dans l’incapacité de se nourrir, de se loger ou de s’habiller décemment de même que leur famille.


Plus d’un million de personnes sont au RMI, plus de 500 000 vivent de l’allocation de solidarité.


Ces chiffres démontrent qu'il y a bien eu repartage des richesses au profit des plus riches quels que soient les gouvernements.


C'est une stratégie délibérée du capital financier mondialisé qui a bien l'intention de poursuivre ce processus de paupérisation de masse.
Les conséquences en sont dramatiques avec l'arrivée, chaque jour plus visibles, des nouveaux pauvres sur le devant de la scène, trainant leur misère dans les rues, à la vue de tous.


La criminalité, qui est une conséquence directe de l'extrême pauvreté est en hausse constante, mal camouflée par les chiffres bidonnés du ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy.


Cette paupérisation, entamée il y a plusieurs décennies, aurait été jugée insupportable si elle s'était produite d'un seul coup. Patiemment les dirigeants Français ont tissé leur toile, utilisant, par petites touches, ce qu'il appellent la "stratégie du dégradé".Les résultats de ces politiques de gauche comme de droite commencent à être lourdement ressentis par la population, mais ce processus se poursuit.


Aujourd'hui les attaques contre les remboursements des médicaments par la Sécurité sociale continuent, l'on parle même des necessités de l'"automédication", il n'y a pas si longtemps condamnée par le corps médical tout entier ou de "guerre aux chômeurs" (article du Monde Diplomatique de décembre 2006).


Certains économistes au service de leurs maîtres du capital mondialisé allant jusqu'à affirmer que le problème du chômage était dû aux chômeurs eux-mêmes!
Beaucoup d'entre nous sont persuadés que trop c'est trop... Mais nos maîtres ont su, par le biais de leur manège électoral, de leurs médias à la botte et de leurs fausses alternatives politiques ou syndicales empêcher tout mouvement significatif capable de remettre en cause leur domination.


Nous entrons dans un cycle où, à l'échelle de la planète, les inégalités entre les peuples comme entre les classes seront de plus en plus ressenties comme insupportables. A tous d'inventer les outils théoriques comme pratiques des luttes qui nous attendent pour mettre fin, partout dans le monde, à la domination d'une minorité égoïste sur l'immense majorité de la population.

PS: Les chiffres donnés dans cet article proviennent de l'INSEE, chiffres repris dans l'excellent livre de Jacques Cotta "7 millions de travailleurs pauvres"...

Publié dans Économie

Commenter cet article

Nato ohoh 03/02/2007 22:22

Oui, je fais partie de ce lot là, et je me plains pas j'ai un boulot !!
Quand il y en a qui se vautrent dans la luxure c'est indécent.
C'est très bien ce que tu fais sur ton blog. Bravo.

JF 04/02/2007 12:12

Merci Nato mais je n'ai pas ta technique, ton blog est très beau....

Karine 27/01/2007 23:17

effectivement, rien à dire...

frakass 23/01/2007 14:46

suis bien d'accord avec toi, que ce soit boire un coup quelque part ou manger une glace le loisir ne devrait pas être un luxe. Une vie à bosser sans jamais souffler c'est une vie d'esclave! Nous verrons bien en 2007 pour quel parti nous serons les galériens! Comment faire bouger les choses c'est LA question.

JF 03/03/2007 22:28

Et à ta question je n'ai pas de réponse toute faite. C'est à nous tous de décider ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas!Ce sont les assemblées générales et la démocratie directe au sein du peuple qui doivent nous fournir nos axes de lutte, en dehors de toutes les oligarchies!

llh 09/01/2007 17:11

samedi dernier on était à Lyon et on avait pas d'argent pour aller au bar. Ca finit par donner des idées de vandalisme tout ça ! On veut avoir assez de pognon pour vivre bordel !

JF 03/03/2007 22:36

Alors il faudra l'arracher à ceux qui l'ont volé...