Bloody Sunday...

Publié le par JF


Voir la vidéo, cliquer sur la photo

Je m'étais promis de faire un article pour commémorer le massacre du 30 janvier 1972 à Derry, immortalisé par la chanson de U2. Je suis donc en retard.

J'ai eu connaissance du massacre à Paris. 13 manifestants Irlandais avaient été tués par les balles de l'armée anglaise dans le Bogside à Derry, quelques mois après ma visite dans ce quartier républicain.

J'étais à Derry en août 1971, alors que l'armée raflait les militants après avoir promulgué l'internement administratif. Pas besoin de preuves pour embarquer et détenir, aussi longtemps que souhaité, n'importe quel activiste.

A Paris la presse glosait sur la guerre de religion qui opposait les catholiques et les protestants.Pas un mot sur la longue lutte de l'Irlande pour sa libération.
A Belfast nous avions descendu tout Falls Road un soir d'émeute. Je revois encore le visage luisant, enduit de suie, des soldats britanniques pointant leurs armes vers les toits. La peur se lisait dans leurs yeux et partout un peuple déchaîné qui les bombardaient de tout ce qu'ils avaient à portée de main.

A Derry, dans le Bogside nous avions appris à nous baisser vite fait lorsque l'armée tirait ses balles en caoutchouc sur la foule, balles censées ne pas tuer mais dont les victimes sont hélas nombreuses.... J'ai conservé l'une de ces balles, presqu'aussi grosse qu'une banane, qui avait blessée à la jambe une jeune fille.

Le 30 janvier 1972, dans des circonstances presque identiques, les militaires tiraient sur une foule de 30000 manifestants. Il y aura de nombreux blessés et 13 morts.

Bien des années plus tard, juste à côté de là où se trouve toujours l'inscription "You are now entering in free Derry" (Vous entrez maintenant dans Derry libre) j'ai discuté dans un pub républicain avec l'un des blessés du Bloody Sunday. Militant républicain, il se souvenait avoir contrôlé les papiers de Français bien curieux lors d'émeutes. Je lui ai payé une bière et il a remis ça... Une bonne soirée...
Sacrés Irish...


Publié dans International

Commenter cet article