Un à un les résistants s'en vont...

Publié le par JF

Lucie Aubrac est décédée cette semaine. Je souhaite associer à sa mémoire Georges Guingouin, disparu en 2005, plus ou moins oublié et dont le rôle dans la résistance française fut immense.

Organisateur du maquis en Haute-Vienne, il créera les FTP. En mai 1944, la Haute-Vienne comptera environ 8 000 hommes armés. C'est le département qui en comptera le plus dans toute la France.

Voici un hommage resté anonyme, trouvé sur Internet:

"Georges Guingouin vient de mourir à Troyes l'âge de 92 ans.
Beaucoup parmi vous n'ont jamais entendu parler de lui. Le Colonel Guingouin était non seulement un héros (bien qu'il ait réfuté l'épithète) de la Résistance, à l'image d'un Jean Moulin, mais c'était un homme droit et intransigeant qui n'a pas hésité à s'opposer à la direction de son parti, le PCF, téléguidé par Staline et à l'Internationale Communiste, au moment où les relations Moscou-Berlin n'avaient rien de clair pour un militant de base.

Ça lui a valu les pires ennuis, des tentatives d'assassinat, un "procès" scandaleux, la prison, le rejet... Il est resté digne!

Quand le PCF a enfin reconnu publiquement les injustices qu'il lui avait fait subir, il est resté tout aussi digne. Fidèle aux idéaux marxistes et à l'idée d'un communisme juste, il savait faire la différence entre son idéal et le(s) système(s) qui l'avai(en)t perverti. Et il n'avait aucune rancoeur ni rancune.

J'ai eu le bonheur de le rencontrer une fois, dans une réception qui "officialisait" sa "réhabilitation" au sein du PCF. Un des moments les plus émouvants de ma vie, que j'attendais depuis des années, depuis que j'avais appris quel homme il était et avait été.

Il y a une partie de moi qui est très triste aujourd'hui..."

Georges Guingouin fut l'un des premiers à lancer la lutte armée sur le territoire français, avant même que le PCF ne suive, ce qui, déja,  lui valut quelques ennuis avec sa direction...

Georges Guingouin, "Quatre ans de lutte sur le sol limousin", Paris 1974

Publié dans Politique

Commenter cet article

Sator 18/03/2007 09:06

"Rien au monde ne peut empêcher l'homme de se sentir né pour la liberté. Jamais, quoi qu'il advienne, il ne peut accepter la servitude; car il pense."Weil (Simone)C'est grace à des femmes et des hommes comme eux que l'on s'est sorti du joug de l'oppresseur au cours des âges.C'est grâce à des femmes et des hommes de cette trempe qu'on s'en sortira encore..........Haut les coeurs....

JF 18/03/2007 18:14

Le collier de la servitude est de plus en plus serré. Il ne fait aucun doute que de plus en plus d'hommes et de femmes penseront que le joug devient intolérable et  uniront alors leurs forces pour s'en débarrasser...