Manif contre les expulsions

Publié le par JF

Environ un million de personnes sont en situation d'impayés de loyer en France, (300 000 ménages)  550 000 vivent dans des hôtels et plusieurs dizaines de milliers d'autres sont à la rue. Ce dimanche une toute petite partie d'entre eux est venue manifester, à l'appel de dizaines d'associations, contre les expulsions locatives qui reprennent dès le 16 mars, fin de la trêve hivernale.

5000 personnes selon les organisateurs, sans doute un peu moins, mais sous le beau soleil parisien le cortège a quand même belle allure. Olivier Besancenot et Arlette sont en tête, assaillis par les caméras des télévisions, José Bové un peu plus loin acclamé par quelques uns de ses partisans. Patick Braouzec est en grande conversation avec Clémentine Autain.
Doit au logement a fleuri son cortège de drapeaux jaunes et le Comité actions logement a orné le sien de drapeaux blancs. Chacun ses pauvres et surtout qu'ils ne s'échappent pas derrière la banderole concurrente...

Peu de slogans mis à part le fameux Non! Non! Non! aux expulsions! Quelques autonomes engueulent les médias, hurlent Besancenot, Laguiller à la poubelle!

Les flics ont barré la rue d'Hauteville qui mène à la rue d'Enghien où se trouve la permanence de Sarkozy mais le cortège continue de tracer sa route sur les grands Boulevards. Pauvres pour beaucoup c'est sûr,  mais sagement menés... Allocution de Jean-Baptiste Eyraud du Dal à l'arrivée Place de l'Opéra, voilà c'est tout...

En rentrant j'ai donné mon obole à un encore plus pauvre qui tendait la main... Encore une journée où le vieux monde a tremblé... Bof, j'ai quand même revu quelques vieux potes et encore toutes belles potesses...

Le samedi 31 mars rebelote pour une « manif-tintamarre », cette fois-ci il y aura en plus les chômeurs et les précaires, donc plus de monde. Si le soleil est de la partie encore une belle promenade en perspective...

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article

frakass 14/03/2007 11:39

j'irai a cette manif même si je doute de la sincérité de ses organisateurs . Certains étaient au pouvoir y'a pas si longtemps et n'on rien fait pour enrayer ce système dégueulasse et la jouent maintenant offensés et ecoeurés par le principe même de l'expulsion c'te blague!! ils viennent gratter leurs voix au prochain scrutin aupres des plus faibles et de ceux qui placent le plus d'espoir en un changement radical promis par beaucoup!Mais j'ai pas l'impression de faire partie des forts alors je viendrai me serrer aupres de mes freres les précaires espérant avoir bien chaud!

JF 18/03/2007 18:23

Bonne idée que d'y aller! A nous de nous organiser pour ne plus dépendre que de nous et non de ceux pour qui la seule ambition est de limiter la juste colère des gens du peuple et donc d'empêcher toute situation dangereuse pour la domination des maîtres du capital financier.!